Audemars Piguet demande à Gérald Genta d'imaginer une montre pour le marché italien, qui demande qu'elle puisse être portée à la plage comme en soirée élégante. Genta propose alors cette montre qui brise tous les codes : prix élevé pour l'époque, grande taille du boîtier, et matériau peu commun, l'acier.
En 1974, le grand boss de Fiat et arbitre des élégances Giovanni Agnelli se fait remarquer avec une Royal Oak au poignet. La marque aime raconter que cela a représenté le signal de confiance dont la montre avait besoin afin de convaincre une plus grande clientèle de l’adopter. Elle est dès lors devenue une véritable icône.